0 Players online
Version 0.202.87
play.asguard-serv.com:4242
Discord Asguard

We had reset the universe , don't panic !. You can run a sector recuperation with this form

Fédération des Peuples d'Orion [FPO]

Posted in CategoryFactions approuvées
  • 2

    Tipuik 1 month ago

    Origines

     

    En l’an 2189 du calendrier géorgien, une étrange activité énergétique provenant du centre de la galaxie attira l’attention des scientifiques d’Orion. Le trou noir qui s’y trouvait semblait croître en activité rendant la zone à proximité instable et incroyablement dangereuse. La gravité y était incohérente ; les objets changeaient de masse aléatoirement, les plus massifs implosaient spontanément et le trou noir émettait régulièrement d’impressionnantes vagues gravitationnelles qui réduisaient en poussière tout ce qui avait la malchance de se trouver sur son passage. Au départ, cela n'affectait que les parties les plus proches du centre, mais la zone d’influence grandissait progressivement, menaçant les plus grands foyers de population d’Orion. La RGO, tombée en disgrâce depuis déjà bien longtemps, était bien évidemment incapable de faire face à un tel cataclysme. Les experts ne donnaient qu’un an à la galaxie. L’avenir avait l’air sombre pour Orion.

     

    Mais certaines personnes l’entendaient autrement. Certaines des dernières factions encore debout décidèrent de s’unir dans le but d’organiser une grande migration intergalactique afin de tenter de sauver au moins leurs peuples. Cet immense projet fût nommé l’Initiative Aquilon. Rapidement, une flotte s’organisa. Les factions mirent en place leurs plus grands vaisseaux, capables de prendre en charge le plus d’individus possible, faits pour pouvoirs les accueillir des années durant. Une galaxie relativement proche fût choisie, et la flotte se mit en route, laissant derrière elle Orion, livrée à elle-même.

     

    Le premier voyage fût long. Il fallut à la flotte explorer trois galaxies avant de pouvoir atteindre celle qui pourrait les accueillir, la première d’entre elles était une petite galaxie froide et vide dans laquelle gisait les ruines de civilisations éteintes il y a bien longtemps déjà, et où quelques étranges charognards mécaniques sans vie régnaient. Il fallut à la flotte toute une année pour l’atteindre, et pourtant il fût vite choisit de repartir, à la recherche d’une galaxie plus accueillante. Pendant ce temps, au sein des vaisseaux, une nouvelle société commençait à se mettre en place. Bien évidemment, les vaisseaux communiquaient entre eux, que ce soit pour les informations, les ressources, ou tout simplement les personnes se déplaçant d’un vaisseau à un autre. Un certain sentiment d’unité culturelle est né de cette situation, et avec lui une volonté de fonder une nouvelle société, où chacun pourra se côtoyer librement, libéré du grand vide de l’espace.

     

    La deuxième galaxie, elle, était un lieu sanglant et décadent où la loi du plus fort prônait plus que toute autre. Autrement dit, elle est infestée de pirates. Peu est connu sur cette galaxie encore à ce jour, étant donné que la flotte ne l’a jamais atteinte : avant même d’avoir pu atteindre la bordure, elle fût abordée par un immense planétoïde pirate. Cette événement est historiquement connu sous le nom de L’Assaut de Shin’kl-4R (prononcé sɪnklɑ:r). Ce fut une longue, très longue bataille mais la supériorité numérique de la flotte l’emporta au final. Les pertes furent grandes, mais bien heureusement elles furent plus matérielles qu’autre chose. Ce combat mit les passager sur les nerfs; le sentiment d’unité était toujours là, mais on pouvait déjà ressentir qu’une division commençait à se former entre eux.

     

    Ce fût la troisième galaxie qui mit le feu aux poudres. Ce monde était alien, étrange, incompréhensible. Les peuples qui l’habitaient étaient à la fois si avancés et si primitifs, si différents de ceux d’Orion. Mais une chose était pourtant claire sur ces peuples : ils étaient incroyablement xénophobes. Ils s’unirent contre la flotte fraîchement arrivée, qui comprit bien vite que ce monde était aussi hostile que le précédent. Le combat fit rage, mais fût de courte durée. La flotte partit en urgence, sans même prêter attention à sa prochaine destination. La longueur du voyage, les conflits, les ressources qui commençaient à manquer et l’ambiance générale qui s'était grandement dégradée provoqua de nombreux conflits internes qui mirent en péril la flotte toute entière. Encore une fois, Orion était mis en danger par elle-même.

     

    Alors que le fragile équilibre assurant la cohésion de la flotte était sur le point d’imploser, une communication remit rapidement tout le monde d’aplomb. Elle venait d’une galaxie proche : Asguard. C’était les Ahiriens, ceux du ECS-623 “Hope”, qui avait repéré la présence de leurs confrères de L’ECS-043 “Liberty”. Ils proposèrent à la flotte de venir s’installer à Asguard, là où le Conseil les accueillerait les bras ouverts. L’espoir était à son paroxysme ; ce n’était pas qu’une simple promesse vide, la flotte pouvait enfin voir son avenir, et pour la première fois depuis le début de la migration, l’avenir des orionites était certain.

     

    C’est en 2194, après cinq ans de voyage, que la flotte arriva à Asguard et, en construisant sur les fondations posées par le Conseil d’Ahrio et des cendres encore fumantes de la RGO que la Fédération des Peuples d’Orion FPO est née, une démocratie représentative où chaque peuple orionite peut faire valoir ses droits.

     

    Aujourd’hui, la galaxie d’Orion est en ruine. Le trou noir, au moment où sa zone d’influence devait atteindre son paroxysme, a subitement engloutit les 2/3 de la galaxie avant de retrouver sa stabilité d’antan. Il ne reste que 30 % des étoiles et quelques rares survivants étant capables de raconter leur histoire. Pour le moment, la galaxie est hors de portée de la FPO et le seul moyen de communiquer avec est la technologie de transmission des données instantanées que le Réseau Egregor garde jalousement. Quelques expéditions sont en projet, mais rien de plus temps que la FPO n’en aura pas les moyens.

     

     

    Système politique

     

    Lors de sa fuite de la galaxie d’Orion, les différents vaisseaux composant l’Initiative Aquilon arrivèrent à un consensus jetant les bases qui aboutiront à la naissance de la Fédération des Peuples d’Orion.

     

    À l'instar de feue la République Galactique d’Orion, il fut décidé la création d’une assemblée regroupant les divers entités étatiques (ou assimilés) adhérentes à la FPO, avec pour leitmotiv la représentation de chacune d’entre-elles.

     

    Ainsi, chaque nation est représentée par un sénateur désigné par cette dernière qui eux même élisent le Chancelier qui sera à la tête de la fédération. En sus du Chancelier, le Sénat est amené à désigner :

     

    • un Grand Amiral qui aura la gestion des effectifs de la flotte fédérale ainsi que son déploiement.

    • un Intendant qui aura pour charge de centraliser et répartir le minage et la production en fonction des besoins.

    • un Chargé des relations Extra-fédérales pour toutes les questions diplomatiques.

    Il est à noter que le Chancelier dispose de ces trois fonctions également.

     

    Les Sénateurs sont désignés par leurs entités étatiques (ou assimilé) respectives.

    Le Chancelier, le Grand Amiral, l’intendant et le Chargé de relations Extra-fédérales sont élus tous les 3 mois par le Sénat à la majorité absolue.

     

    N’importe quel citoyen de la fédération peut postuler aux grades de Grand Amiral, Intendant et Chargé de relations Extra-fédérales, mais le Chancelier doit nécessairement être un sénateur en fonction.

     

    Grades :

     

    • Chancelier : Leader de la FPO, il est le seul à pouvoir prononcer une déclaration de guerre. (avec l’aval du sénat) Il cumule également les pouvoirs de Grand Amiral, Intendant et de Chargé Extra-Fédérale.

    • Grand Amiral : Le plus haut grade militaire, il est chargé de la gestion des flottes fédérales.

    • Intendant : Fonctionnaire en charge de centraliser la production et la gestion des ressources de la fédération.

    • Chargé de relations Extra-Fédérale : Fonctionnaire s’occupant de la politique extérieur de la fédération.

    • Sénateur : Membre élu par sa nation pour siéger au Sénat.

    • Citoyen : Personnel d’une nation membre de la fédération n’ayant pas de rôle politique majeur.

     

    Constitution

     

    Préambule :

     

    Art. 1 : Les lois de la Fédération des Peuples d’Orion s’appliquent dans l’ensemble des secteurs fédéraux.

     

                Art. 1a : Les entités étatiques (ou assimilé) membre de la Fédération s’engagent à revendiquer uniquement des secteurs adjacents aux secteurs fédéraux actuels. (sauf dérogation du Sénat)

     

    Art. 2 : Chaque entité étatique (ou assimilé) faisant partie intégrante de la Fédération est soumise aux lois de cette dernière.

     

    Art. 3 : Chaque entité étatique (ou assimilé) peut faire une demande d’intégration à la fédération. Cette demande devra être validée par le Sénat.

     

    Art. 4 : Chaque entité étatique (ou assimilé) est libre de quitter la Fédération quand bon lui semble par simple communiqué officiel au Sénat.

     

    Art. 5 : Sont considérés comme Citoyens de la Fédération toute personne appartenant à une entité étatique (ou assimilé) membre de la Fédération.

     

            Sénat :

     

    Art. 6 : Le Sénat débat des lois et décisions fédérales. Il siège au sein d’une chambre unique présidée par le Chancelier.

     

    Art. 7 : Chaque Citoyen est libre de déposer une proposition de loi au Sénat, à la condition que cette dernière soit clairement rédigée et compréhensible.

     

    Art. 8 : A chaque proposition de loi ou décision fédérale, un vote pour son adoption est organisé au sénat. Pour être ratifiées, les lois et décisions votées au Sénat doivent recueillir la majorité absolue.

     

    Art. 8a : Dans le cas d’une déclaration de guerre ou d’une demande de cessez-le-feu, une majorité des deux tiers est nécessaire.

     

    Art. 8b : Dans le cas d’une demande d’exclusion d’une entité étatique (ou assimilé) de la fédération, une majorité des trois quarts est nécessaire.

     

    Art. 8c : dans le cas d’une demande de destitution du Chancelier en poste, une majorité des trois quarts est nécessaire

     

    Représentation :

     

    Art. 9 : Le Chancelier est le représentant officiel de la Fédération, et à ce titre il se doit de présider les sessions du Sénat.

     

    Art. 10 : Le Chancelier et le Chargé Extra-Fédérale sont les représentants officiels de la Fédération lors des déplacements diplomatiques.

     

            Forces Armées :

     

    Art. 11 : les forces armées fédérales sont sous le commandement du Chancelier et du Grand Amiral. A ce titre ils se doivent de la faire maintenir en état de combattre et ce en permanence.

     

    Art. 12 : Chaque entité étatique (ou assimilé) est tenue de fournir à la Fédération des vaisseaux, ressources, équipages et forces terrestres en nombre suffisant pour veiller à la protection des territoires fédéraux.

     

                Art. 12a : dans le cas d’un conflit ouvert entre la Fédération et une autre faction, un effort supplémentaire en vaisseaux, ressources, équipage et forces terrestres sera demandé afin de maintenir une force opérationnelle suffisante sur les théâtres d’opérations.

     

    Art. 13 : Chaque entité étatique (ou assimilé) de la Fédération est libre de créer et posséder ses propres forces de combat tant qu’elle répond aux Art. 12 et 12a.

     

            Révision de la Constitution:

     

    Art. 14 : La présente Constitution ne peut être révisé que sur proposition du Chancelier ou une majorité absolue des sénateurs

     

    Art. 15 : Toute révision de la Constitution doit être approuvée par les trois quarts des citoyens.

     

     

     

    Représentants actuels :

     

    • Chancelier : Tipuik
    • Grand Amiral : Tyazze
    • Intendant : Kaninngam
    • Chargé de relations Extra-Fédérales : MaelstromeX9

     

    Accords en cours :

     

    • Pacte de défense avec l'Empire Buivian.
    • Pacte de défense avec la République de Génésis.

     

     

Please login or register to leave a response.